james oliver curwood

Je suis en train de lire « Kazan » de J-O Curwood.

une échappée dans le temps et l’espace…

une belle histoire du Wild, le Grand Nord, une belle histoire de loup, loin de l’image qu’en font nos histoires d’ici.

Je ne connaissais pas cet auteur, mais son livre « Le grizzly » a inspiré le film de JJ Annaud « L’ours ».

cliquez sur le lien vers wiki, celui plus haut ou celui-ci, qui résonne plus particulièrement pour moi et d’autres  :  https://fr.wikipedia.org/wiki/James_Oliver_Curwood#Relation_.C3.A0_la_nature

si vous connaissez cet auteur ou d’autres à propos de ces régions du nord de la planète, n’hésitez pas à me laisser un mot? merci d’avance.

jorn riel

Je viens de lire « le garçon qui voulait devenir un être humain » de  Jørn Riel.

Je cherchais en fait le deuxième tome de la trilogie « La maison de mes pères », mais je ne l’ai pas trouvé et j’ai donc acheté ce livre, présenté comme un « conte groenlandais pour petits et grands ».

C’est vrai que la langue est très simple; un peu trop parfois ai-je ressenti, mais ça, c’est parce que j’avais envie de lire un truc un peu plus complexe.

L’action se passe vers l’an mil. On y partage la vie des Vikings et des Inuits. Et l’amitié et l’amour qui se créent entre deux jeunes de chaque peuple.

L’écriture est simple, le monde présenté par Jorn Riel est lumineux jusque dans les moments les plus cruels.

Il raconte si bien le Groenland que je me demande pourquoi il est parti vivre dans le sud de notre planète🙂

En tout cas, si vous ne le connaissez pas, je vous invite à le découvrir. Si ce n’est avec cet ouvrage, cherchez « Un récit qui donne un beau visage », le premier tome de la trilogie « La maison de mes pères », le titre ne ment pas!!!

J’oubliais : les éditions Gaïa; j’ai découvert cette maison à la bibliothèque, je ne trouve pas ces livres en librairies, mais dommage, car la lecture sur fond d’un certain rose est des plus reposantes pour la vue. (mais je découvre que cette couleur a été abandonnée depuis2009).

 

corbeille motif chat

pour un enfant, une corbeille vide-poche dans un tissu pour drap et des bouts de jean pour la doublure, quoique, vu les coutures, je pourrais dire que l’ouvrage est réversible.

j’ai cousu un motif de chat, et de papillon, bouts de tissu neuf dont je ne savais comment les utiliser, car les motifs se chevauchent et pour avoir un chat complet, il faut en couper un autre!!!

déb juill 032

vous remarquez Miss Tigrette venue dormir près de moi…