mieux breton

ou quelques proverbes bretons d’Armor qui ont en commun de dire le « mieux ».

Il vaut mieux avoir un grand nez que deux petits.

Propoc’h eo ur fri bras ewid dahou vihan.

Mieux vaut un verre bu que deux qui coulent.

Gwelloc’h eo ur banne paket evit daou o redek.

Mieux vaut un proche voisin qu’un parent éloigné.

Gwelloc’h un amezeg a dost eget ur c’har a-bell.

Il est bien de vivre longtemps, il est mieux de vivre bien.

Mat eo bevan pell bevan mat a zo gwell.

Mieux vaut nourriture qui reste que ventre qui éclate.

Gwelloc’h eo boued da venel evit kof da freuzan.

Mieux vaut un faiseur que cent diseurs.

Gwell eo un oberer evit kant lavarer.

Mieux vaut retourner à mi-chemin que faire mauvais voyage.

Gwelloc’h distrein diwar hanter hent eget ober gwall veaj.

Il vaut mieux être sur le tas qu’à côté.

Gwelloc’h bezan war ar bern eget bezan e-kichenn.

Mieux vaut s’aimer un peu moins pour que l’amour dure plus longtemps.

Gwell eo’n em garout nebeutoc’h evit ma pado pelloc’h.

proverbes « côté Armor » trouvés dans le livre  « proverbes bretons » aux éditions Ouest-France

voilà, si vous avez de la parentèle ou des amis bretons, vous pourrez toujours leur répéter ces quelques lignes de bon sens? 😀

 

Publicités

marianne

Marianne est grande.

si j’avais un compte à gazouillis, je lancerais bien ce #

puisqu’il semble maintenant que les choses importantes s’expriment en langage des oiseaux… 😕

Une idée comme ça…

le lien du blog #8

cette fois-ci je vous emmène à la bibliothèque 😉

je sais , elle est devenue médiathèque aujourd’hui.

mais celle chez qui je vous invite à vous rendre, ne nous parle que de livres, pas de cinéma. attention : je vous parle des livres, mais manou ne parle pas que de ça! elle raconte la Provence, les villages, les châteaux, les paysages, la nature… et à l’occasion nous dévoile une recette maison.

sa façon d’expliquer pourquoi elle a aimé (ou moins) tel livre, en alternant son analyse et des extraits de l’oeuvre est très, comment dire? professionnelle 😀

le ton toujours bienveillant laisse la place à chacun et chacune de trouver son propre ressenti, avec manou, on a toujours envie de retourner à la bibliothèque, et d’agrandir la sienne 🙂 en achetant les livres ou en les empruntant.

bonne visite!

lire à l’arrêt d’bus

quand l’hiver revient avant de laisser sa place au printemps, on apprécie de pouvoir attendre le bus à l’abri du vent et de la pluie, à défaut d’être à l’abri du froid.

en Gironde, on améliore le quotidien avec un tonneau de vin 🙂 enfin! sa représentation. (un verre ça va…trois verres… )

est-ce le « rond » de ce tonneau qui a inspiré l’architecte de la bibliothèque du village??? 😉

  

pour le Printemps des poètes, des poèmes étaient affichés; je vais tâcher d’en recopier un ou deux que j’ai aimés, (thème : l’Afrique), parce qu’avec les reflets des vitres les photos ne sont pas terribles.

 

vocabulaire et mots-croisés

je vais enfoncer une porte ouverte si je dis que les mots-croisés enrichissent le vocabulaire…

pourtant je ne m’attendais pas, en démarrant une grille force 3 dans un magazine de jeux à trouver cinq mots inconnus.

cinq mots?! dont trois seulement dans mon dictionnaire.

les deux autres appartiennent à un vocabulaire spécifique, et je n’ai pas vraiment bien compris, même en lisant la définition (trouvée sur internet 😉 ) ce que veut dire « illocutoire » qui m’a présentée au mot « perlocutoire » son copain.

« pneumatologie » m’a paru plus rigolo, là on est dans la philo,  (moi je pensais aux pneumatiques :D) mais la citation de Renan qui l’accompagnait ne m’a que moyennement éclairée.

« tératogène », ok 🙂  j’essaierai de retenir.

« néré », mot que j’avais déjà croisé, mais dont je ne me souvenais pas trop. présenté dans la grille comme un arbre à farine, comme arbre dont les racines et les graines sont utilisées en médecine traditionnelle dans mon Petit Larousse illustré 2016.

et puis il y a « birbe »! définition de la grille : vieux râleur. 😀

sous deux images de bisons, je lis : n.m. (de l’italien birba, vaurien). Péjor. . Vieux birbe, vieillard ennuyeux.

on ne s’ennuie pas en croisant les mots 🙂