tchinguiz aïtmatov

au hasard d’une braderie de bibliothèque, j’ai trouvé le roman « Djamilia » de Tchinguiz Aïtmatov, avec l’envie de découvrir un ouvrage écrit dans une nouvelle (pour moi) langue, le kirghize.

Pour Aragon, qui a co-traduit ce roman, c’est la plus belle histoire d’amour du monde. Une histoire qui tient en moins de cent pages. Pas de redondance, pas de mot inutile, pas « d’effet ». Et la poésie à chaque page.

Mais des images, des couleurs, l’Histoire,  l’histoire d’un village (aïl) qui vit dans la tradition kirghize Et dans l’Union soviétique, l’histoire d’amour enfin qui apparaît au fil des pages, je pourrais même dire les histoires d’amour. Mais pour comprendre ces derniers mots, je vous laisse découvrir ce livre, qui fut adapté au cinéma par Irina Poplavskaya.

 

Publicités

Publié par

dalienor

j'habite près de Poitiers - j'aime lire, coudre - j'aime les fleurs, les chats - j'apprends le japonais et l'espagnol - etc - - -

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s