katarina bivald

influence des blogs sans doute, j’ai jeté un oeil et acheté le roman de Katarina Bivald « la bibliothèque des coeurs cabossés ».

« Bon Dieu! », j’aurais sans doute du mal à vivre dans une (ancienne) ville où l’empreinte religieuse est si marquée 🙂 mais en même temps il y a sans doute plus de solidarité là qu’ici où je vis?

alors côté livres, il y en a à toutes les pages dans « la bibliothèque des coeurs cabossés« ; je ne connais pas la plupart des auteur cités, à part les Hemingway et consorts, quand même!!! au point que je me suis demandé si ce n’étaient pas des noms inventés.

je reconnais que ce rêve de Sara est a été le mien. imaginez : une boutique abandonnée (et ça ne manque pas en France non plus), que j’aurais transformée en bibliothèque…  je peux quand même piquer quelques idées pour MA bibliothèque ^-^.

j’ai regretté que la correspondance entre Amy et Sara ne soit pas plus présente, mais cela aurait sans doute nui au récit de « et maintenant, il se passe quoi? ». il m’a semblé que le « décor » d’une Amérique cruellement affectée par la crise des années 80 est bien documenté. les personnages sont un peu « clichés » mais avec toujours une petite touche qui rend le portrait possiblement réaliste. mais bon, on a envie d’y croire un peu, comme dans un film, vous voyez ce que je veux dire?

je me retrouve assez dans ce qu’en dit kittylamouette sur babelio.( j’ai aussi trouvé quelques « tics » de l’auteur dans la répétition des expressions.)

tout est bien qui finit bien, Sara pourra rester là où elle a à vivre et laisser derrière elle une Suède pas si attrayante.

livres aux fins heureuses…:)

 

Publicités

Publié par

dalienor

j'habite près de Poitiers - j'aime lire, coudre - j'aime les fleurs, les chats - j'apprends le japonais et l'espagnol - etc - - -

6 réflexions au sujet de « katarina bivald »

  1. merci, ça me fait plaisir ce que tu me dis; je crois que c’est un peu (beaucoup même) grâce à « latêteenclaire » une jeune blogueuse qui parle bien de ses lectures et m’a fait dépasser une façon trop guindée de m’exprimer sur ce que j’ai lu.

    J'aime

  2. « Je reconnais que ce rêve de Sara est a été le mien. imaginez : une boutique abandonnée (et ça ne manque pas en France non plus), que j’aurais transformée en bibliothèque. »
    C’est exactement la même chose pour moi. Surtout que, comme tu dis, des locaux vides, ce n’est pas ce qui manque en France. Au contraire, il y en a de plus en plus!!! 😦

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s