arto paasilinna

un auteur que je viens de découvrir avec « le lièvre de Vatanen » (éd. Folio).

Arto Paasilinna a été bûcheron, ouvrier agricole, journaliste avant d’être écrivain.

J’ai mis un peu de temps avant de goûter vraiment le plaisir de lire « le lièvre de Vatanen »; c’est que la quatrième de couverture annonce un « roman d’humour écologique » et je ne trouvais pas ça si « drôle »; au fil des pages, je me suis attachée aux personnages, l’homme et le lièvre, et j’ai senti le grand air entrer chez moi.

Vatanen prouve qu’on peut changer de vie, si on le veut vraiment dit l’auteur. OK, à condition de ne pas avoir peur de la solitude, des grandes forêts, du froid, à condition d’être débrouillard aussi, face à un ours il ne faut pas avoir les deux pieds dans la même galoche!

L’épisode des fausses grandes manoeuvres est une belle farce, l’épisode de l’incendie de forêt décrit le courage des hommes quand ils s’allient face à l’adversité.

Et pour couronner le tout, une belle et intelligente femme va tomber amoureuse du héros et…

Et vous saurez le reste quand vous lirez ce roman! 😀

Publicités

kim thuy

de cette auteure québécoise née au Viet-Nâm, je viens de lire « Ru » qui veut dire « bercer » en vietnamien.

un livre inspiré de sa vie, enfant des boat-people, qui nous raconte le Viet-Nâm, l’exil, les camps, sa famille, les non-dits, le Québec et les bénévoles qui accueillent les familles…

les paragraphes sont courts, la lecture est fluide, le ton serein qui tranche souvent avec la dureté des souvenirs. mais personne n’est tout blanc ou tout noir dans cette histoire.

un « son », une musique de l’écriture,

des silhouettes comme des tableaux…

en voulant vous le présenter, j’ai cherché un lien, et, c’est bête, mais j’ai été surprise en l’entendant parler avec l’accent québécois ^-^.

robert van gulik

cette foi-ci, je viens de lire « l’énigme du clou chinois ».

Messieurs, tenez-vous à l’écart du clou chinois ^-^

comme pour chaque roman, je suis « captivée » par ma lecture; j’ai l’impression d’être en Chine, au VIIème siècle.

comme pour chaque roman, je me laisse prendre par la biographie du Juge TI Jen-Tsie, jusqu’à ces lignes  : « Le lieu et la date de naissance ainsi que ceux de sa mort sont réels, les autres évènements ont été inventés par Robert Van Gulik« . mais oui, c’est vrai…

avec le juge, d’autres personnages : MA Jong, TSIAO Taï, TAO Gan et le sergent Hong. j’indique le nom de famille en majuscule, car il précède toujours le nom personnel.

a priori, chaque roman  est composé de trois affaires dont il faut dénouer les fils, et l’auteur s’inspire de faits qui se sont réellement passés; il en explique les ressorts à la fin du livre. peut-être Sylvie saura-t-elle nous trouver des liens pour expliciter les termes « fan-tso » (châtiment renversé) et « tsi-k’iao-pan » (les sept ingénieux bouts de carton), quand j’ai tapé ces mots pour une recherche, je suis arrivée chez babelio, où des lecteurs ont simplement recopié la post-face de Van Gulik!

bref! tout ça pour dire que le récit est très documenté, le ton est vivant, et on tâche de passer vite fait sur des descriptions (pas longues, je vous rassure) de coups de fouet pour l’insulte au magistrat et autres gentillesses pour qui ne respecte pas la loi.

la vie des Chinois à cette époque, l’organisation de la société sont racontés, les sentiments personnels traduitssans lourdeur inutile; vraiment, c’est un plaisir de lire les « aventures » du Juge TI.

en général je trouve ces livres en collection 10/18 collection « grands détectives ».

quand dort le jardin

on peut cultiver ses connaissances en botanique histoire d’attendre le printemps?

dans une revue de jeux (mots-croisés, etc…) j’ai trouvé un article signé Véronique Gié, qui demande : « Parlez-vous botanique? »

je connaissais (imparfait) quelques mots, ou devinai (passé simple) leur sens  : campanulée, sempervirent, praliner, cotylédons, palisser;  mais indéhiscent? caulinaire?pauciflore? marescent? cespiteux? cladode? flabelliforme? hispide? épiphyte?

un petit dernier?

anémochorie ; si vous connaissez anémomètre, vous avez une piste 😀 et moi j’ai trouvé un blog que je vais visiter.

bon hiver à vous!