robert van gulik

cette foi-ci, je viens de lire « l’énigme du clou chinois ».

Messieurs, tenez-vous à l’écart du clou chinois ^-^

comme pour chaque roman, je suis « captivée » par ma lecture; j’ai l’impression d’être en Chine, au VIIème siècle.

comme pour chaque roman, je me laisse prendre par la biographie du Juge TI Jen-Tsie, jusqu’à ces lignes  : « Le lieu et la date de naissance ainsi que ceux de sa mort sont réels, les autres évènements ont été inventés par Robert Van Gulik« . mais oui, c’est vrai…

avec le juge, d’autres personnages : MA Jong, TSIAO Taï, TAO Gan et le sergent Hong. j’indique le nom de famille en majuscule, car il précède toujours le nom personnel.

a priori, chaque roman  est composé de trois affaires dont il faut dénouer les fils, et l’auteur s’inspire de faits qui se sont réellement passés; il en explique les ressorts à la fin du livre. peut-être Sylvie saura-t-elle nous trouver des liens pour expliciter les termes « fan-tso » (châtiment renversé) et « tsi-k’iao-pan » (les sept ingénieux bouts de carton), quand j’ai tapé ces mots pour une recherche, je suis arrivée chez babelio, où des lecteurs ont simplement recopié la post-face de Van Gulik!

bref! tout ça pour dire que le récit est très documenté, le ton est vivant, et on tâche de passer vite fait sur des descriptions (pas longues, je vous rassure) de coups de fouet pour l’insulte au magistrat et autres gentillesses pour qui ne respecte pas la loi.

la vie des Chinois à cette époque, l’organisation de la société sont racontés, les sentiments personnels traduitssans lourdeur inutile; vraiment, c’est un plaisir de lire les « aventures » du Juge TI.

en général je trouve ces livres en collection 10/18 collection « grands détectives ».

Publicités

Publié par

dalienor

j'habite près de Poitiers - j'aime lire, coudre - j'aime les fleurs, les chats - j'apprends le japonais et l'espagnol - etc - - -

8 réflexions au sujet de “robert van gulik”

    1. ah oui!!! le tangram; je me souviens m’être pris de sacrés maux de tête à essayer d’en reconstituer un, pour moi c’est un supplice; dans le livre le personnage qui maîtrise ça permettra ainsi de découvrir qui l’a assassiné.

      J'aime

    1. je trouve juste tes commentaires, je n’ai pas encore cliqué sur les liens; pour le dernier idéogramme il me semble que ça veut dire « voir » en japonais, ça irait bien avec l’idée du puzzle, et avec ce que j’ai lu dans le livre.

      J'aime

    1. dommage que la phonétique ne soit pas indiquée; ça nous permettrait, nous qui ne connaissons pas le chinois du tout de prononcer moins bêtement les noms, même sans le bon accent. en tout cas, ton lien est très intéressant, j’ai dû lire quelque part le nom de Wade, mais tous les autres me sont inconnus.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s