anne wiazemsky

trouvé à Emmaüs (grand merci aux donateurs des livres) un « roman » d’Anne Wiazemsky (dont j’avais lu il y a quelques années « Mon enfant de Berlin« ) : « Une poignée de gens« 

j’avais bien aimé la rédaction de Mon enfant de Berlin, qui était une façon assez originale (du moins il m’a semblé) le récit de la vie de Claire, sa mère Et la fille de François Mauriac.

ici, c’est un peu la même technique si j’ose dire; Anne Wiazemsky alterne le récit à la première personne, le roman de la vie de ses arrière-grands-parents et quelques extrait du journal de son arrière-grand-père.

l’époque et le lieu : 1917, la Russie en pleine révolution.

j’ai lu et entamé d’autres livres avant de lire réellement (et dans l’ordre) les dernières pages, parce que c’est tellement triste tout ça, horrible et tout ce qu’on veut, surtout quand on lit ça à cent ans de distance; la Russie est devenue URSS puis redevenue Russie, des millions de morts et …. mais bon je ne suis pas historienne.

sans pathos inutile et sans froideur, surtout pas, l’Histoire, la mémoire, le lien conservé ou brisé. comment se forme une diaspora.

un livre que j’ai aimé.

Publicités

Publié par

dalienor

j'habite près de Poitiers - j'aime lire, coudre - j'aime les fleurs, les chats - j'apprends le japonais et l'espagnol - etc - - -

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s