le lien du blog 3

cette fois-ci, je vous emmène dans la cuisine de christine « pause-nature« .

elle propose des recettes faciles à exécuter, souvent végétariennes; elle sait accommoder les restes de façon imprévue mais délicieuse, et je les imprime souvent pour moi ou mon entourage. avec elle j’ai presqu’envie de dire : pas besoin de livre de cuisine. 🙂

Publicités

Grand Corps Malade

Je préfèrerais utiliser le nom réel de l’auteur, Fabien Marsaud, car dans ce livre « Patients », il raconte les premiers mois qu’il a vécus, en centre de réanimation puis de rééducation après son accident qui le rend tétraplégique.

Je me suis décidée pour cette lecture, avant de voir le film si l’occasion se présente. Le slam de Fabien Marsaud ne me touche pas plus que ça, mais le sujet m’intéressait, parler du handicap sans tomber dans le pathos inutile.

Le livre est léger à lire, autant que les drames vécus sont lourds.

A propos du premier centre de rééducation qu’il quitte après plusieurs mois, il dit que « jamais il n’a autant ressenti la violence de cette immersion dans le monde du handicap, et jamais il n’a retrouvé autant de malheur et autant d’envie de vivre réunis en un même lieu, jamais croisé autant de souffrance et d’énergie, autant d’horreur et d’humour« . Ce récit qui m’a paru parfois presque trop léger pour faire toucher du doigt si j’ose dire le poids de ces épreuves se teinte de gravité dans les dernières pages : « Et jamais plus je n’ai ressenti autant d’intensité dans le rapport des êtres humains à l’incertitude de leur avenir. »

Cette phrase à elle-seule vaut la lecture de ce livre court, excellent comme départ d’une réflexion à mener sur le handicap.

la petite pile à lire du supermarché

aller « dans » le supermarché le soir à vingt minutes environ de la fermeture est assez délicieux comme sensation dans son genre : il n’y a presque personne, les employés ne vont pas tarder à débaucher (on dit comme ça en Poitou pour dire qu’on a terminé sa journée de travail) et sont assez -et même plus- aimables, peuvent changer deux trois mots, et nous, nous allons non pas faire nos courses, mais flâner au rayon bouquins, magazines, journaux.

l’autre soir, j’ai ainsi acheté :

« Patients » de Grand Corps Malade (je n’ai pas vu le film) (LU)

« Un an après » d’Anne Wiazemsky ( ça semble être la suite d »Une année studieuse ») (LU)

« 2084 » de Boualem Sansal (j’hésite depuis un moment, et là je me suis décidée)

ce serait sans doute mieux d’acheter chez un libraire indépendant mais il faut aller en ville exprès… 😦

connaissez-vous ces livres? ces auteurs? racontez-moi!