george segal

de temps en temps, on reçoit, par je ne sais quel biais, (mais listes pour publicité c’est sûr!), des revues « réduites » dans le but de nous faire nous abonner.

de temps en temps, je retourne à l’envoyeur directement, « REFUSE » ;

de temps en temps, j’ouvre, pour lire et découvrir.

c’est ce que j’ai fait avec un mini numéro de Connaissances des Arts, et j’ai découvert ce sculpteur américain, George Segal et son oeuvre « The Couple », qui m’a impressionnée.

Sur internet, en demandant les images, je peux découvrir d’autres oeuvres, tout aussi intéressantes et impressionnantes de réalisme, comme cette scène de la Dépression  ou cette femme se séchant les cheveux  .

je vous mets le lien via le moteur de recherche ecosia ici.

Publicités

le lien du blog # 6

parmi les blogs que j’ai connus récemment, celui de flo’f fait partie de ceux qui me donnent un p’tit coup d’jeune 🙂

les abréviations et expressions d’aujourd’hui, pour lesquelles j’ai souvent besoin de traduction 😉

les séries télé que je ne connais pas,

et ne connaîtrai pas c’est sûr 🙂

mais aussi et surtout

les livres dont elles est si grande consommatrice ( hein? quoi!!! 👿 ), pardon, lectrice ( c’est plus juste! ) que sa « PAL » sert de toise à sa petite nièce

les chroniques pleines d’humour et d’auto-dérision

bref, direction le grand est, chez flo pour lire

l’histoire du jour 😀

louise michel

la lettre des glorieuses rapporte quelques phrases de la plaidoirie prononcée   lors du procès où  « l’activiste anarchiste était accusée d’avoir participé, lors de manifestations, au « pillage » de boulangeries. Au regard des témoignages qui eurent lieu durant ce procès, on comprend qu’elle a distribué quelques miches aux enfants qui passaient par là. Le terme « pillage » était donc bien peu à propos. »

Louise Michel utilisa cette tribune pour en faire un véritable réquisitoire pour la liberté et pour l’égalité : « Il y a une chose qui vous étonne, qui vous épouvante, c’est une femme qui ose se défendre. On n’est pas habitué à voir une femme qui ose penser ; on veut selon l’expression de Proudhon, voir dans la femme une ménagère ou une courtisane ! ». Car Louise Michel avait à cœur l’égalité. Comme elle le déclara dans ses mémoires : « Si l’égalité entre les deux sexes était reconnue, ce serait une fameuse brèche dans la bêtise humaine. En attendant, la femme est toujours, comme le disait le vieux Molière, le potage de l’homme. Le sexe fort descend jusqu’à flatter l’autre en le qualifiant de beau sexe. Pour ma part, camarades, je n’ai pas voulu être le potage de l’homme, et je m’en suis allée à travers la vie, avec la vile multitude, sans donner d’esclaves aux Césars. »

 

le lien du blog #5

oui, 5 , car je n’avais pas numéroté les deux articles qui nous emmenaient chez ionard.

ce lien nous emmène cette fois vers une blogueuse d’en-deça des Pyrénées, j’ai nommé chris, qui outre les photos du Mont Canigou et du chat Jules, nous donne de très nombreuses adresses de blogs, pour coudre, broder etc…, des grilles gratuites pour le point compté. ses adresses sont au-delà de nos frontières, « toutes les brodeuses du monde… »  🙂

chris tricote aussi, et joliment! à elles les torsades et points complexes, ( à moi le jersey et le point mousse 😉 )

allez vite, cliquez sur le lien, Jules et Chris vous attendent.

les potins de ionard

« Mon village natal, Gourdon-Murat, terre de landes , de bois et de bruyères en Corrèze. La ferme de la Grande Ourse et son jardin. L’histoire de mes ancêtres : de Napoléon -guerre de 14-18 – guerre d’Espagne – Résistance. La cuisine que j’aime. Mes pinceaux. Balade en moto. »

ceci est la « bande-annonce » du blog de ionard, et j’aime bien aller y faire un tour de temps en temps, je l’ai connue grâce aux chats en quelque sorte.

là, je relaie son article du 1er octobre, pour la bonne cause, puisqu’elle a participé à un ouvrage collectif, sur le thème du voyage, afin de récolter des fonds pour réaliser des rêves d’enfants malades.

personnellement j’aimerais qu’on réalise les rêves (les vrais, pas les caprices) de tous les enfants, mais bon, en attendant, on peut offrir ou s’offrir un livre (clic ici)et un voyage en faisant une BA, quoi de mieux?