couture 2nde quinzaine de janvier

   

simplement ne petite corbeille ronde, parce que le sac commencé n’est pas terminé, j’ai un souci de tissu-qui-n’a-pas-résisté-à-la-mise-à-plat-des-coutures-avec-le-fer-à-repasser 👿

le tissu vert, d’ameublement, est une grande chute de tissu, donnée, et j’avais cousu une bande par le petit côté et…. attente.

et j’ai pensé aux assiettes pour trouver le cercle  qui aurait convenu,

et ce n’est pas vraiment l’assiette, mais la boîte qui contient l’assiette qui s’adaptait exactement aux dimensions de la bande de tissu!

une petite pochette à l’ntérieur pour utiliser le p’tit bout d’tissu qui me restait, deux petits boutons en acier couleur cuivre.

le tissu de la doublure (neuf!) est une cotonnade dont une des couleurs rappelle le vert, en plus clair.

hauteur et diamètre : 18 cm

prix d’amie 😀

Publicités

l’année du chien, ça commence aujourd’hui

grâce à barbizon, je peux vous dire que bonne année du chien se dit en pinyin :

Gou : chien

Nian : année

Hao : Bonne.

A répéter 10 fois par jour  🙂  Gou (ko) nian (nienne) hao (rao)

 

émotion et internet

après avoir lu un article sur 7àPoitiers, j’ai cherché sur … internet le nom de Camille Alloing, enseignant-chercheur à l’IAE de Poitiers, et j’ai trouvé son « blog », plutôt site maintenant il me semble.

ou comment s’informer de façon plus structurée sur le lien entre internet, les « acteurs du web » et nous, en passant par nos émotions avant de parvenir à la case « argent ».

l’article de Florie Doublet de 7àPoitiers s’intitule « Facebook manipule nos émotions »; ça je le savais bien, mais ma « science » est un peu courte, alors,…

les pseudos et tout ça c’est bien joli, mais on n’est pas des inconnus sur la toile!!!

Camille Alloing et Julien Pierre ont écrit un livre « Le Web Affectif : une économie numérique des émotions » dont voici le résumé :

« J’aime, je clique. Le web se résume-t-il à ça ? La joie, la peur, la tristesse, la colère mais aussi l’ennui sont un ensemble d’affects qui circulent sur les réseaux sociaux. Cette circulation est facilitée par le design des interfaces. C’est même une stratégie pour les principales plateformes numériques. Nos émotions sont provoquées, capturées, évaluées : mais quelle valeur les acteurs économiques du web accordent-ils à nos impulsions ? Quel bénéfice en tirent-ils ? L’émotion est-elle une monnaie à partir du moment où son échange permet d’enrichir nos expériences ? Ou bien suppose-t-elle une nouvelle forme de travail de milliards d’internautes ? En tant qu’usagers du web, comment ce travail affectif change nos manières de nous exprimer et de nous informer ? Au travers d’une analyse à la fois technique, socioéconomique et critique, cet ouvrage propose des éléments de réflexion pour saisir l’émergence d’une économie numérique des émotions. »

bien ar-ti-cu-ler

dans mes p’tits papiers, j’ai retrouvé un extrait de l’horoscope d’un (feu) hebdo gratuit, qui publiait un horoscope humoristique où l’on pouvait puiser « sa dose de généralités « astrosceptiques » avec trois rubiques : amour, gloire et beauté. tout un programme!

la semaine du 22 au 28 avril (année perdue),  le bélier que je suis lisait à la rubrique « gloire » :

« Ce chat se sèche au chaud sans chichi. » On vous écoute.

à mon tour, je vous écoute! 😀

si l’exercice d’améliorer la diction vous tente, j’ai trouvé ce site : prononciation

tiens, au hasard, essayez celui-ci, vous m’en dires des nouvelles!

Agathe attaque Tac, Tac attaque Agathe

😆

chaussure à son pied, le pied

finalement je me dis que j’ai bien fait de rédiger cet article sur la démarche d’acheter des chaussures « vegan« , parce qu’en plus de vos précieux encouragements, mon amie A. m’envoie ce lien, et que j’y trouve du choix, et il y en a pour tous les goûts.

clic ici! merci A. merci,  grand merci! à toutes.

et je rajoute un autre site proposé par barbizon : vegan7

le lien du blog # 7

cette fois-ci, embarquez, on part en voyage.

loin, loin, loin,

une île, ça vous dit?

chez barbizon, on apprend à connaître Taïwan, ses paysages magnifiques, ses habitants, son histoire, sa cuisine et tout et tout…

et on profite des voyages qu’elle fait pour se dépayser encore plus ; récemment c’était le Viet-Nam.

barbizon, française de naissance, taïwanaise d’adoption, guide-interprète idéale, nous a depuis peu initiés à la corde à sauter, je vous dis ça histoire de montrer qu’en plus l’humour est là.

mayaintaïwan est le nom de son blog

cours y vite cours y vite!